Le cheval franches-montagnes

Les Franches-Montagnes dans le Jura suisse constituent le berceau de la race franches-montagnes. Il s'agit de la seule race d'origine suisse qui existe encore aujourd’hui.

Son histoire

Au XVIIIe siècle, ce cheval de trait léger, encore appelé « cheval du Jura », était utilisé dans l'agriculture, mais également dans l’armée pour l'artillerie et les troupes du train (c’est ainsi que l’on nomme l’unité montée de l’Armée suisse).

En 1830 fut fondée la « Société pour l'amélioration de l'élevage du cheval en Suisse », dont l’objectif était de créer une race optimale, alliant un tempérament vif et un bon caractère.

Le franches-montagnes fit ensuite l’objet de nombreux croisements entre des juments indigènes et des races européennes. Parmi les illustres ancêtres des chevaux actuels, on peut notamment citer Vaillant, né en 1891 à Saignelégier, et Imprévu, importé en Suisse en 1889. Tous deux ont contribué à faire de cette race ce qu’elle est aujourd’hui.

Durant la seconde guerre mondiale, les chevaux du Jura connurent un bel essor. Ils étaient utilisés non seulement dans les cultures, mais aussi dans l’armée, où ils étaient particulièrement prisés des officiers. C’est ainsi que la race finit par se diffuser dans toute la Suisse. Le développement de l’agriculture motorisée entraîna cependant une diminution du nombre de chevaux dans les exploitations. En 1960, le registre d’élevage du cheval de trait suisse devint celui du cheval de la race des Franches-Montagnes. Grâce au dévouement de nombreux passionnés, plusieurs mesures furent alors mises sur pied pour sauvegarder le franches-montagnes et mettre en valeur ses nombreuses qualités.

Ses caractéristiques

Le franches-montagnes est un cheval de taille moyenne (150 à 160 cm au garrot), doté d’un caractère docile. Il est endurant et facile à éduquer car il possède de remarquables facultés d’apprentissage et d’adaptation. Très sociable, il convient aussi bien aux cavaliers débutants, expérimentés ou professionnels. C’est un compagnon idéal pour les loisirs, que ce soit pour l’attelage ou l’équitation, la compétition ou la randonnée. Il se prête aussi parfaitement pour les sorties en groupe ou en famille. De plus, c’est un excellent partenaire pour l’hippothérapie (ou équithérapie).

La race franches-montagnes est soumise à une sélection stricte reposant sur différents critères comme l’allure et les performances, mais aussi le caractère, la santé et la fécondité. Afin d’être inscrits dans le registre d’élevage de la race, les poulains doivent passer une épreuve à l’âge de 4 à 6 mois (concours des poulains). Puis, à trois ans, ils sont présentés à un « test en terrain ». Au cours de ce test, les chevaux font l’objet d’une évaluation par un jury sur différents points : appréciation du modèle et des allures, épreuves d’attelage et d'équitation. Chaque candidat est mesuré (hauteur au garrot) et une note lui est attribuée pour les divers caractéristiques.

Les futurs reproducteurs franches- montagnes, ou « élèves étalons », sont aussi évalués lors de la Sélection Nationale des étalons franches-montagnes qui a lieu à Glovelier. Les chevaux ayant obtenu une note suffisante partent ensuite pour le « test en station », qui se tient pendant 40 jours au Haras national suisse d’Avenches. Ce test débute par une phase d'apprentissage, suivi d’un entraînement intensif. Il se termine en général le 1er week-end de mars par un examen final ouvert au public.

Son milieu naturel

Comme son nom l’indique, le cheval franches-montagnes est originaire du plateau jurassien. Située à plus de 1000 mètres d’altitude, la région des Franches-Montagnes est constituée de vastes pâturages boisés où l’on peut observer de nombreux chevaux paître en semi-liberté. Ce paysage idyllique, véritable havre de paix, abrite encore près d’un quart des chevaux de la race, qui vivent dans les différents élevages de la région.

Liens utiles

Fédération jurassienne d’élevage chevalin
Syndicat chevalin des Franches-Montagnes
Fédération suisse du franches-montagnes (FSFM)
by moxi